At Gallery B&B in Paris, Claudine presents her most recent project: The birds go by, fleeing (and other moments), an intimate visual diary, impregnated with a melancholy shuffling between Montreal, New York and Paris.

Les oiseaux passent en fuyant (et autres parenthèses) | Claudine Sauvé

Stimprud Art contemporain, Photographie

At Gallery B&B in Paris, Claudine presents her most recent project: The birds go by, fleeing (and other moments), an intimate visual diary, impregnated with a melancholy shuffling between Montreal, New York and Paris.

10 – 24 février 2014

Les oiseaux passent en fuyant (et autres parenthèses) | Claudine Sauvé

Claudine Sauvé est photographe, mais elle est aussi directrice de la photographie pour le cinéma et la télévision au Québec. Elle a, entre autres, travaillé sur la télésérie Minuit le soir de Podz (Daniel Grou), diffusée sur France 2. Elle a aussi tourné le court métrage Henry de Yan England, en nomination aux Oscars 2013.

À titre de photographe, Claudine a conçu un livre intitulé Barbershops avec la documentariste Tally Abecassis, publié chez Black Dog Publishing à Londres. Elle a exposé à Montréal et remporté des prix avec des images tirées de ce livre et de son projet Green Boys and Pink Girls. Elle présente aujourd’hui, à la Galerie B&B de Paris, son plus récent projet : Les oiseaux passent en fuyant (et autres parenthèses), sorte de journal intime visuel, imprégné d’une mélancolie trimbalée entre Montréal, New-York et Paris.

To close the 2013 exhibition season, Elise Prudhomme and Philippe Bachelier, photographers at Studio Galerie B&B present a selection of their photographs from 10 - 22 December 2013.

Christmas Pudding | Elise Prudhomme, Philippe Bachelier

Stimprud Art contemporain, Expositions, Photographie

To close the 2013 exhibition season, Elise Prudhomme and Philippe Bachelier, photographers at Studio Galerie B&B present a selection of their photographs from 10 - 22 December 2013.

10 – 22 décembre 2013

Christmas Pudding | Elise Prudhomme, Philippe Bachelier

Pour clore la saison 2013, les associés du Studio Galerie B&B présentent des morceaux choisis de leur photographies.

The Birth of Aphrodite Laurent Masurel Photography Exhibition Studio Galerie B&B

La Naissance d’Aphrodite | Laurent Masurel

Stimprud Art contemporain, Photographie

The Birth of Aphrodite Laurent Masurel Photography Exhibition Studio Galerie B&B

19 novembre – 1 décembre 2013

La Naissance d’Aphrodite | Laurent Masurel

La légende veut qu’Aphrodite, déesse grecque de l’Amour, soit née de l’écume de la mer. Symbole infini de féminité, sa présence même dans les mousseux tumultes du déferlement des vagues semble naturelle au rêveur passionné d’océan que je suis. Au fil des années passées à observer l’énergie océane onduler sur la grève, la présence de cette divinité m’est devenue familière. Je la côtoie pour ainsi dire au quotidien. Ainsi, j’ai eu envie de photographier ses apparitions. Et de vous les faire partager, de les porter à vos yeux délicats, ses venues sont si rares et discrètes, car tout se passe sous la surface, en zone d’impact des vagues qui plus est.

Il ne pouvait pas y avoir meilleur prétexte pour moi, que de photographier les moments de rencontre subaquatique des vagues écumantes avec son corps. Au point et au moment de rencontre, celui-ci semble danser, jouer, se mêler à une chorégraphie, d’abord imposée par l’océan, puis s’esthétisant par la présence même du corps. Tour à tour, le corps subit, se met au diapason, contourne, détourne, se confronte, affronte, se fait rétif, se rebiffe, va à sa rencontre, à l’encontre, se débat, combat pour finalement jouer, glisser, danser et se laisser aller. C’est selon l’humeur de chacun, l’effet de surprise ou de maîtrise. La rencontre semble déséquilibrée : la vague choisit et le corps subit. Mais ne choisit il pas de subir? De plus, la vague ne survit que dans la naissance/déferlement de la suivante. Le corps seul sort triomphant de la confrontation, riche des rencontres océanes successives. Le corps subit la rencontre océane mais, tel une hydre, sort revigoré, désireux de renaître à lui-même à chaque vague.

Cette exposition est là pour illustrer ces différents moments d’interactions, illustration de ce qui est subi ou provoqué mais surtout partagé. Avec l’aisance, le corps arrive à s’imposer un peu, jamais totalement, il est là pour s’adapter, accepter le corps à corps pour qu’il se transforme en un harmonieux ballet. Quelquefois le corps suit la vague et glisse, grâce et avec elle .Aphrodite se fait alors naïade et bodysurfeuse.

Le moment de cette rencontre, c’est en fait celui de 2 ondes (corpusculaires) qui s’accordent: celle de l’océan et celle du corps (on nage en pleine mécanique des fluides ! N’oublions pas que le corps est constitué à 70% d’eau); c’est un retour privilégié aux sources: celles de la vie, du laisser aller, aux confins embryonnaires de notre propre histoire : entourée d’eau circulante voire tumultueuse. Le corps semble lui-même se modifier dans sa structure : l’enveloppe rentre en résonnance. Le corps si musclé et bandé soit-il, semble totalement pénétré et déformé de l’onde marine. En fait, à travers cette exposition, vous allez assister aux différents moments de la naissance d’Aphrodite (ou d’Eros), chaque photo doit être vécue comme une interprétation de cette naissance. Dès sa naissance, Aphrodite a su jouer avec l’écume, se jouer d’elle, lascive, combative, plus ou moins active ou passive. Les points de rencontre sont plus ou moins violents, percutants; Quelquefois l’écume et Aphrodite s’esquivent, s’évitent, se mêlent et s’entremêlent pour ne faire plus qu’un, telle une allégorie de l’amour. Ce sont ces petits moments d’éternité que j’ai voulu saisir où le corps est en suspens le temps du passage de l’onde. Il semble s’oublier, se livrer aux étreintes océanes. Chaque vague franchie, contournée, volontairement subie est comme une petite naissance ou paradoxalement, comme une petite mort où l’on ressent du plaisir à ne faire qu’un (l’onde de plaisir se répand jusqu’à l’âme), l’espace d’un instant avec l’élément. A cela se rajoute le bien-être physique. L’onde se propage du corps à l’esprit, de la vague à l’âme.

Comme si sous chaque vague, se réveiller l’Aphrodite (ou l’Eros) qui est en nous .Faites en l’expérience, pas la peine d’affronter de gigantesque vagues, 1 mètre suffira largement à ressentir ce qui pouvait être redouté l’instant d’avant : votre corps d’abord puis votre esprit lâcheront prise; vous croirez perdre le contrôle .Vous êtes, en fait, en train de danser avec les vagues et leur écume. Puis, vous rechercherez leur présence, encore et encore. Au début, vous croirez qu’elles vous épuisent, alors qu’elles vous transmettront surtout leur énergie !

Puisse cette exposition vous donner envie d’entrer dans la danse, et d’ouvrir les yeux (au propre comme au figuré), que de ce plaisir au départ quelque peu égoïste, vous puissiez le partager et le transformer en amour de l’océan. Comme si du tumulte des vagues puisse naître l’apaisement des corps et des hommes, et puisse, Aphrodite, renaître à chaque vague.  – Laurent Masurel

The exhibition Karucha Shokku (“Culture Shock”) unites five women artists, five photographers born in Japan. In the eyes of the western world, Japan has never lost its aura of mystery, a fact that may explain the popularity and the high esteem of which the country profits today more than ever.

Karucha Shokku | Yu Hirai, Iku Kageyama, Mami Kiyoshi, Ayako Takaishi, Rieko Tamura

Stimprud Art contemporain, Photographie

The exhibition Karucha Shokku (“Culture Shock”) unites five women artists, five photographers born in Japan. In the eyes of the western world, Japan has never lost its aura of mystery, a fact that may explain the popularity and the high esteem of which the country profits today more than ever.

7 – 17 novembre 2013

Karucha Shokku | Yu Hirai, Iku Kageyama, Mami Kiyoshi, Ayako Takaishi, Rieko Tamura

L’exposition Karucha Shokku (« Culture Shock« ) réunit cinq femmes, cinq photographes originaires du Japon.

Aux yeux de l’occident, le Japon a toujours gardé son mystère, ce qui explique peut-être sa popularité, l’intérêt, qu’il suscite aujourd’hui plus que jamais. En pensant au Japon, des images très variées, très contrastées, émergent : d’un côté, le Mont Fuji, les monastères Zen, les cerisiers en fleurs, la cérémonie du thé ; d’un autre côté, la haute technologie, les jeux vidéo, la culture manga et Tokyo, la mégapole où l’on ne dort jamais. Encore plus qu’ailleurs, la culture japonaise semble osciller entre deux pôles : la contemplation et l’action, la tradition et l’hypermodernité.

Pablo Porlan produces images to describe the invisible thread that evokes family, city or country, viewed by others as a mass. Portraiture interests him as a dialogue of equals to one another. He works with empathy and with every photograph he put his identity in the game.

Fence America | Pablo Porlan – dans le cadre des Rencontres Photo 10e

Stimprud Art contemporain, Photographie

Pablo Porlan produces images to describe the invisible thread that evokes family, city or country, viewed by others as a mass. Portraiture interests him as a dialogue of equals to one another. He works with empathy and with every photograph he put his identity in the game.

18 octobre – 3 novembre 2013

Fence America | Pablo Porlan

Pablo Porlan produit des images afin de décrire ce fil rouge imperceptible qui évoque des familles, villes ou pays; vus par d’autres comme une masse. Le portrait l’intéresse comme dialogue d’égal à égal avec l’Autre. Il travaille avec l’empathie et en chaque photographie il mets son identité en jeu. La photo l’intègre dans unmonde plein d’inconnus, d’injustice et de quotidienneté. Il commence sa carrière à Barcelone en 2007 où il fonde le collectif PHOTOVERBUM. Actuallement il est photographe intéressé au portrait documentaire basé à Paris depuis 2010. En parallèle il coordonne des activités au Paris Photobook Club.

Le Mécène presents Immobile Memory by Marie Gauthronnet at Studio Galerie B&B in Paris, France.  Working from photos and documents of all kinds, Mary loves to stage her models in daily activities, in which attitudes are not static, rather instantaneous. She principally uses pigments that blend with an acrylic binder.

Memoire Immobile | Marie Gauthronnet, présentée par Le Mécène

Stimprud Art contemporain, Peinture

Le Mécène presents Immobile Memory by Marie Gauthronnet at Studio Galerie B&B in Paris, France. Working from photos and documents of all kinds, Mary loves to stage her models in daily activities, in which attitudes are not static, rather instantaneous. She principally uses pigments that blend with an acrylic binder.

8 – 17 octobre 2013

Mémoire Immobile | Marie Gauthronnet, présentée par Le Mécène

Travaillant toujours à partir de photos et de documents en tous genres, Marie aime à mettre en scène ses modèles dans la vie de tous les jours, dans des attitudes qui ne sont pas figées, mais saisies dans l’instant. Elle utilise surtout des pigments qu’elle mélange avec un liant acrylique. « Cela me permet de créer ma couleur et surtout son intensité » explique-t-elle. « En faisant mes propres mélanges, je peux obtenir la nuance exacte que je désire. » Elle prépare également ses toiles, qu’elle tend sur des châssis aux dimensions et aux formes requises.

Exclusive publishing house of the painter Rod Stribley, Rod & Co distributes worldwide a limited number of copies of the artist’s original work of art. We print in high resolution on 100% cotton canvas stretched on frames to replicate the texture and render a table and all the nuances of the original work.

Editions Limitées | Rod Stribley

Stimprud Art contemporain, Expositions, Peinture

Exclusive publishing house of the painter Rod Stribley, Rod & Co distributes worldwide a limited number of copies of the artist’s original work of art. We print in high resolution on 100% cotton canvas stretched on frames to replicate the texture and render a table and all the nuances of the original work.

24 septembre – 6 octobre 2013

Editions Limitées | Rod Stribley

Maison d’édition exclusive de l’artiste peintre Rod Stribley, Rod & Co diffuse mondialement les éditions limitées de l’artiste. Une édition limitée est le tirage ou impression, en nombre limité d’exemplaires, de l’image d’une œuvre d’art originale.   Nous imprimons en haut résolution sur toile 100% coton tendue sur châssis pour reproduire la texture et le rendu d’un tableau ainsi que toutes les nuances de l’œuvre originale.

Chaque exemplaire est numéroté et délivré avec un certificat d’authenticité.

Du mardi 24 septembre au dimanche 6 octobre 2013 à la Galerie B&B pour vous faire découvrir l’univers varié de Rod Stribley : voiliers, marins, paysages lointains, paquebots…

 

The series of drawings by Gabrielle Bradshaw are those inspired by the Woods of Cushendun in Northern Ireland. A number of sculptures have been included in the show at Studio Galerie B&B to illustrate the interesting link between her drawings and background as a Sculpture.

Les bois de Cushendun | Gabrielle Bradshaw

Stimprud Art contemporain, Dessin

The series of drawings by Gabrielle Bradshaw is those inspired by the Woods of Cushendun in Northern Ireland. A number of sculptures have been included in the show at Studio Galerie B&B to illustrate the interesting link between her drawings and background as a Sculpture.

The series of drawings by Gabrielle Bradshaw are those inspired by the Woods of Cushendun in Northern Ireland. A number of sculptures have been included in the show at Studio Galerie B&B to illustrate the interesting link between her drawings and background as a Sculpture.

The series of drawings by Gabrielle Bradshaw are those inspired by the Woods of Cushendun in Northern Ireland. A number of sculptures have been included in the show at Studio Galerie B&B to illustrate the interesting link between her drawings and background as a Sculpture.

9 – 23 septembre 2013

Les bois de Cushendun | Gabrielle Bradshaw

Gabrielle est un artiste Britannique qui a été formée à la Camberwell School of Art à Londres, UK avec une mention Distinction Beaux-arts Sculpture. Elle a également étudié au Centre de développement rural dans Salisbury – UK et a passé quelque temps à travailler comme soudeur et constructeur artistique dans l’atelier de métal du Théâtre National Royale.

Les dessins émettent un sens de contrôle, sans prétention, d’innocence et a vision remarquable de la scène à partir d’une vision idyllique, tel d’un enfant dans toutes ses perspectives mystérieuses. Ils reflètent un besoin d’évasion et le contraste entre la lumière et l’obscurité avec en absence de toute forme intrusive, permettant dans au spectateur de s’émerveiller à travers ces bois.

Au cours des vingt dernières années, Gabrielle a eu une carrière extrêmement variée comme un artiste qui travaille comme sculpteur, maquettiste, scénographe, prop maker, conseiller artistique, forgeron, soudeur et interprète avec son travail étant exposé et vendu aux enchères à Sotheby.

There and Now, a group exhibition of photographs by Carolyn Bouguet, Sheila Clementson, Meredith Mullins, Petra Nass, Sophia Pagan, Elizabeth Rand at Studio Galerie B&B in Paris, France from 24 April to 1 May 2013.

There and Now | Carolyn Bouguet, Sheila Clementson, Meredith Mullins, Petra Nass, Sophia Pagan, Elizabeth Rand

Stimprud Art contemporain, Expositions, Photographie

There and Now, a group exhibition of photographs by Carolyn Bouguet, Sheila Clementson, Meredith Mullins, Petra Nass, Sophia Pagan, Elizabeth Rand at Studio Galerie B&B in Paris, France from 24 April to 1 May 2013.

24 avril – 1 mai 2013

There and Now | Carolyn Bouguet, Sheila Clementson, Meredith Mullins, Petra Nass, Sophia Pagan, Elizabeth Rand
Paris by Kamps Photography Exhibition Studio Galerie B&B

Paris by Kamps | Georges Mion, Fabrice Bernardini, Françoise Bourcillier et Bernd Sebastian Kamps

Stimprud Art contemporain, Expositions, Photographie

Paris by Kamps Photography Exhibition Studio Galerie B&B

Canal Saint Martin @ Bernd Sebastian Kamps

19 mars – 24 mars 2013

Paris by Kamps

Paris by Kamps est un livre photo annuel publié par des personnes qui vivent à Paris et l’aiment. L’édition 2013 présente des photos de Georges Mion, Fabrice Bernardini, Françoise Bourcillier et Bernd Kamps Sebastian.

Le PDF de Paris par Kamps (162 pages, 136 photos) est disponible en téléchargement gratuit sur www.ParisByKamps.com. Depuis le lancement de l’édition 2013 le 12 décembre 2012, Paris Kamps a été téléchargé plus de 19.000 fois. Au départ, le public cible du livre étaient les 100.000 abonnés des mailing lists de trois sites médicaux: www.Amedeo.com, www.FreeMedicalJournals.com et www.FreeBooks4Doctors.com.

L’exposition de 2013 résume l’évolution du project et son futur dévelopment. Environ 50 photos seront exposées. Le processus de production et de distribution du livre via www.CreateSpace.com et www.Amazon.com sera expliqué.

Les photographes donneront également des informations sur la distribution du PDF (de quels pays ont été téléchargés les 19,000 PDF?) et sur les aspects financiers du modèle « PDF en téléchargement gratuit ; livre imprimé en vente sur Amazon ».

D’autres photographes participeront dès 2014 aux éditions annuelles. (La participation aux futures éditions de Paris by Kamps est sur invitation seulement.)

Yours, Mine, Le Nôtre's Elise Prudhomme Photography Exhibition Studio Galerie B&B

le tien, le mien, Le Nôtre | Elise Prudhomme

Stimprud Art contemporain, Expositions, Photographie

Yours, Mine, Le Nôtre's Elise Prudhomme Photography Exhibition Studio Galerie B&B

Echecs, Tuileries Garden, Paris, France, 2011

4 mars – 17 mars 2013

le tien, le mien, Le Nôtre

Studio Galerie B&B présente le tien, le mien, Le Nôtre; un projet photographique d’Elise Prudhomme dans les parcs et jardins d’héritage Le Nôtre.

A l’occasion du Quatre-centième anniversaire de la naissance d’André Le Nôtre (1613 – 1700), je pose un autre regard sur son œuvre. André Le Nôtre a travaillé l’architectonie des végétaux afin de créer des jardins à facettes, à la fois majestueux et ludiques. Il nous surprend grâce à des décors et jeux d’eau originaux qui contrastent avec la rigoureuse symétrie des masses boisées et joue sur l’ombre et la lumière dans ses bosquets symétriques et fantaisistes, ses parterres et allées principales jalonnés de statues et d’ifs taillés dans les formes les plus étonnantes.

Au Jardin des Tuileries, sa foule de touristes pressés, comme entrainés par la perspective vertigineuse qui va du Louvre aux Champs-Élysées et laisse aux flâneurs la possibilité d’aller à la découverte de nombreux jardins dans le jardin. Au Parc de Sceaux, où André Le Nôtre joue avec le paysage au moyen d’une double perspective : l’une qui prolonge l’axe du château ; l’autre, perpendiculaire, qui se révèle par une grande cascade et se prolonge à travers le bassin de l’Octogone. Au Jardin de Versailles, fruit d’une pensée murie en matière de jardin, haut lieu de l’art topiaire. Le Jardin de Vaux-le-Vicomte et le Parc de Saint-Cloud y figurent aussi.

Je présente ces espaces comme les pièces d’un puzzle afin de rendre l’idée de l’Ensemble qui englobe les détails singuliers. Le travail effectué de manière spontanée privilégie la fréquence et la variété des motifs, lequel permet de mettre en relief le plan géométrique du jardin, associé au rythme biologique et au mouvement que les touristes et promeneurs apportent à ces lieux. – Elise Prudhomme

www.eliseprudhomme.com

Florange-Gandrange Patrice Tirabasso The Certainty of Sand Olivier Timbaud Studio Galerie B&B

Les Florange-Gandrange – Patrice Tirabasso | La certitude du sable – Olivier Timbaud

Stimprud Art contemporain, Expositions, Photographie

Florange-Gandrange Patrice Tirabasso The Certainty of Sand Olivier Timbaud Studio Galerie B&B

Du service Long Carbon R&D ˆ Arcelor Mittal Gandrange

15 décembre – 22 décembre 2012

Les Florange-Gandrange – Patrice Tirabasso | La certitude du sable – Olivier Timbaud

Deux ans aprés leur exposition commune, Absence, Patrice Tirabasso et Olivier Timbaud reviennent à la Galerie B&B et y poursuivent leur dialogue photographique.

Patrice expose cette fois des portraits de sidérurgistes de Florange et de Gandrange réalisés entre mars et juillet 2012. Il offre ici un regard sensible, interrogatif, sur l’individu, sa condition sociale et la complexité d’une identité ouvrière malmenée.  Olivier propose ses paysages du Koweit réunis sous le titre La certitude du sable, dernière étape, mélancolique et solitaire, de son désir d’Orient.

Conçue comme un moment de rencontres et de dialogue, les deux photographes proposeront au visiteur de parcourir également d’autres séries permettant ainsi une approche plus globale de leur travail.

Self-consciousness Elise Prudhomme Photography Exhibition Studio Galerie B&B

Auto-conscience | Elise Prudhomme

Stimprud Art contemporain, Expositions, Photographie

Self-consciousness Elise Prudhomme Photography Exhibition Studio Galerie B&B

Self-consciousness #2, Massachusetts, USA, 1992

12 novembre – 30 novembre 2012

Auto-conscience

Studio Galerie B&B et le Mois de la Photo Off présentent, pour la première fois à Paris, la série Auto-conscience par Elise Prudhomme qui a récemment remporté le premier prix du Grand Prix Riedisheim Réponses Photo Epson. Par ce travail d’autoportrait, réalisé avec un appareil photo argentique moyen format, Elise construit un jeu de regards entre l’appareil photo, elle-même et le spectateur autour du sujet de la conscience de soi.

www.eliseprudhomme.com

Mongolia Lorraine Creaser Photography Exhibition Studio Galerie B&B

Mongolie | Lorraine Creaser

Stimprud Art contemporain, Expositions, Photographie

Mongolia Lorraine Creaser Photography Exhibition Studio Galerie B&B

19 mars – 25 mars 2012

Mongolie

La Mongolie a toujours été un rêve pour moi: un rêve d’évasion et de liberté, les défis et de découvertes que cela implique. Tout en explorant les limites de mon propre résilience, j’ai eu la chance de découvrir des parties de la mystique grande qui rend ce pays si exaltante à tous les voyageurs.

Remembrance Philippe Bachelier Photography Exhibition Studio Galerie B&B

Le Souvenir : chez Anne et Jacques | Philippe Bachelier

Stimprud Expositions, Photographie

Remembrance Philippe Bachelier Photography Exhibition Studio Galerie B&B

4 novembre – 17 novembre 2011

Le Souvenir : chez Anne et Jacques

La maison d’Anne et Jacques s’appelle Le Souvenir. Située dans l’Ouest parisien, elle date de la fin du XIXe siècle. À travers le temps et ses occupants, elle a conservé son aspect typique des demeures de l’époque. Ses mosaïques se sont patinées, comme ses parquets ou ses papiers peints. La lumière s’y glisse en clair-obscur, dévoilant une atmosphère romanesque. Les prises de vues ont été réalisées avec une chambre 20 x 25 cm, en juin et octobre 2011. Les tirages, effectués par contact en 2011 à partir des négatifs originaux, sont numérotés de 1 à 30.

www.philippebachelier.com