Vodka glass holders made of brass by Atelier MayeCamarena.

Gotas de Azahar | Atelier MayeCamarena

Stimprud Art contemporain, Sculpture Leave a Comment

18 – 20 octobre 2018
VERNISSAGE
le jeudi 18 octobre à 18h
HORAIRES : vendredi de 12h – 20h, samedi 11h – 15h

Gotas de Azahar | Œuvres d’Atelier MayeCamarena

Un instant de 43 ans par Francisco Javier Avila Maye, Madrid, juin 1973.

J’entends un nouveau son … Un son qui m’enveloppera et remplira de joie toute ma vie.  Le cliquetis de quelques marteaux étranges adapté à des mains rythmiques donnant forme à une simple plaque, la remplissant de fantaisie ornementale disposée à émouvoir n’importe quel oeil qui sache regarder.

A cet instant précis, ma vie professionnelle a débutée contant seulement treize ans !

Les nuits de Madrid avaient un enchantement spécial : crayons, lumières et ombres, couleurs et ciselure, Ecole d’arts appliqués et métiers artistiques (74-77) … diplômes et récompenses, quelle émotion !  Arriveront ensuite d’autres écoles : Circulo des Beaux-Arts (77-80), Académie de peinture Cervantès (80-83).

D’autres plaques ciselées pour des pièces uniques, différents ateliers et techniques d’orfèvrerie mais naturellement, des années d’expérience.

Après avoir travaillé dans différentes villes d’Espagne, tels que Madrid, Murcia, Ciudad Real et Séville, je me trouve installé à Paris, le berceau de l’Art, suivant le sillage de foi et d’optimisme de ma compagne, une excellente et passionnelle parisienne.  En ce moment, je regarde en arrière et me retrouve au prélude de mon apprentissage, voulant apprendre et transmettre mon expérience et les différentes techniques d’orfèvrerie à mon fils Borja, tout en continuant d’appliquer ma ciselure, ici, à Paris.

La naissance d’une oeuvre par Monique Camarena

Une idée naît dans l’esprit de l’orfèvre, nuit et jour pensant à elle.

Son étude, sa fabrication, tous les éléments fondamentaux pour donner vie à cette pièce unique sortie de son imagination.
S’opère alors la magie !

Avec habilité, l’orfèvre fait courir son crayon sur le papier blanc et observe l’esquisse de la pièce afin de communier avec elle. Moments d’intimité et de création …

Avec émotion et assurance, son histoire d’amour avec les métaux se déclenche. Sur la plaque lisse, se voit refléter le dessin de cette pièce unique et tel un directeur d’orchestre, il dirige les mouvements rythmiques de ses ciselets et marteaux sur la plaque. Sculpteur de métaux, l’orfèvre donne du relief et de la profondeur à son oeuvre Moments fusionnels … Orfèvre et métal, métal et orfèvre, une seule entité.

Des semaines ou des mois et enfin surgit la pièce.

Débordante d’ornements végétaux ou figuratifs, décorations géométrique ou textures,

Légère comme une plaque et forte comme du métal

La naissance d’une oeuvre, et avec elle s’en va une partie de l’âme de son orfèvre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.